La rue et les gens qui fourmillent partout dans ces lieux que je traverse chaque jour semblent tellement différents quand la musique de Jeff sonne dans mes oreilles.

Ma démarche change, j'ai l'impression de flotter et de voir les personnes tourner autour de moi. Je me transforme, je ne suis plus parmis eux mais à l'extérieur, là pour les observer et voir tout en eux.

Tout commence par quelques notes puissantes et lourdes d'Eternal Life qui me donne la force de sortir de chez moi et de me confronter au monde extérieur. La vie éternelle est à mes trousses me souffle Jeff alors je n'ai plus à avoir peur.

C'est ensuite Grace qui me fait prendre conscience de ce que je suis en train de devenir, un apsirateur à émotions. Je suis comme dans un film que je dirige, je vois dans leurs yeux beaucoup de tristesse, ils me regardent sûrement parce qu'ils ont compris que je me rend compte de ce qu'ils ressentent.

Ces visages et ces attitudes qui m'apparaissent d'habitude comme dénués d'expression, vide, prennent forme ensuite sous la force de la guitare de So Real... Le metro, tous les regards que je croise expriment tour à tour, bonheur, malheur, haine. Des gens assis, d'autres debout, certains se parlent d'autres ne regardent que le sol, je ne m'étais jamais rendu compte de ce que des personnes que je ne connais pas peuvent faire sur moi je me sens opressé, agressé par tous ces sentiments qui me transpersent.

Un arrêt très tôt dans une station de metro immense, vide, et Hallelujah résonne dans toute la station ai-je le casque encore sur les oreilles je ne sais plus vraiment. Il est temps de repartir, Calling You me fait prendre le prochain metro alors que j'aurais peut être voulu réentendre encore une fois cet ange résonner dans ces murs si tristes...

Arrivée à l'aéroport tout devient encore différent, je m'assois là en plein milieu sans vraiment me poser de question assommé par Satisfied Mind et encore une fois les gens ne sont que des ombres passant à toute vitesse devant moi, je ne les vois pas et ne fait que les sentir, je vois à l'intérieur d'eux sans même les regarder. Je fixe le plafond et ses lumières aveuglantes.

Je me relève et commence à avancer quand Witches' Rave me fait tout d'un coup oublier que je ne suis pas seul, alors je danse et ris en tournant tout en avancant, pris par un tourbillon de bonheur, les gens qui arrivent ou qui partent n'ont qu'à se pousser de mon chemin car rien ne pourra me faire m'arrêter de danser et de rire... et là Grace se fait retentir de nouveau pour me remettre les pieds sur terre, les larmes coulent... et tout le monde se demande surement pourquoi... mais pourrais-je leur expliquer ca au risque de passer pour fou, je n'en ai pas envie. Un ange me porte et la vie vaut la peine d'être vécue, je suis bien ici bas avec toi.